Le deuil d’un amour

2015-11-16-1447715155-5706180-bigstockLonelysadmansittingonado590780421024x683-thumb

On n’enterre pas un amour comme on enterre un proche
De nombreux psychologues et psychiatres, dont Elisabeth Kubler-Ross, ont identifié les différentes phases de ce travail sur soi, pas toujours évident.

Ils y distinguent généralement cinq étapes successives :

1. Le déni: temps où l’on nie la rupture et son irréversibilité.
2. La colère: lorsque l’on mesure les conséquences de la perte.
3. Le marchandage: phase où l’on tente de trouver à qui revient la faute.
4. La tristesse: on se tourne vers le passé en l’enjolivant. C’est une phase de regrets…
5. L’acceptation: on admet à la fois ses erreurs et la rupture. Ensuite seulement, on pourra à nouveau aller à la rencontre de l’autre et reconstruire.

Forte de son expérience personnelle et de ses contacts avec des célibataires ayant vécu une séparation, Sabrina Philippe, psychologue des Rencontres, a revu ces phases du deuil sous un angle différent : « Le piège, car il y a un piège, c’est que dans le cas d’une rupture amoureuse, surtout lorsque nous n’en avons pas l’initiative, notre ego en prend un sacré coup ! Si bien que nous sommes tentés de brûler certaines étapes nécessaires. Aidés souvent par des proches qui considèrent selon l’expression consacrée « qu’un de perdu, dix de retrouvés », nous sommes tentés de trouver un ou une partenaire le plus rapidement possible. »

Une démarche le plus souvent vouée à l’échec. Ainsi, nous sommes parfois persuadés que le deuil de notre précédente relation est abouti lorsqu’il n’y a plus de tristesse apparente, plus de colère, et parce que nous nous intéressons aux autres et portons le désir de nous réinvestir à nouveau dans une vie de couple. Mais il n’en est rien.


Trois écueils avant la libération :
Consciemment, le célibataire éconduit se croit à la recherche d’un « autre ». Seulement inconsciemment, il ou elle n’est pas nécessairement prêt. Passés les moments de colère et de tristesse, et avant l’acceptation définitive de la séparation, la plupart des cœurs brisés tombent dans l’un de ces écueils décrits par la psychologue :
1. La recherche de partenaire tout azimut.

La dernière larme essuyée, on décide de partir à la recherche de quelqu’un, et vite. Sorties, rencontres, recherches diverses et, parfois, multiplicité des partenaires… cette phase est souvent nécessaire pour l’ego. Avant de se remettre en selle, on veut être sure de plaire à nouveau.
2. La recherche inconsciente de l’ancien partenaire
Cette phase peut parfois durer des années sans que nous en ayons conscience. Aucune personne ne trouve grâce à nos yeux. A travers la taille, le métier, la couleur des cheveux, certains traits de caractère, nous recherchons cet autre perdu. La comparaison est souvent douloureuse, et la rupture le plus souvent inévitable.
3. La recherche d’un contraire
Toujours sur le mode comparatif, puisque le clone de l’autre n’existe pas, et qu’au fond cet autre n’avait pas que de bons côtés, nous sommes amenés à rechercher son contraire. Tel ex-conjoint était comptable, elle le choisira artiste ; telle ex-femme était conventionnelle, il la préfèrera bohème. Mais tant que la relation à l’autre trouve un ancrage dans la précédente, cet amour passé reste virtuellement présent.


Et puis, un jour, le deuil s’impose de lui-même. Le célibataire réussit enfin à avoir une vision objective sur son amour passé. « Oui, nous avons aimé et nous en garderons le souvenir de moments merveilleux. Oui, cette relation ne pouvait pas perdurer car elle engendrait aussi de la souffrance. Et oui, nous sommes prêts à aimer à nouveau, indépendamment de critères illusoires, mais en fonction de ce qui nous correspond vraiment », explique Sabrina Philippe. « Et seulement, lorsque ce jour arrive, une vraie rencontre devient alors possible. Une rencontre où l’on pourra aimer l’autre pour ce qu’il est, nous aimer encore plus nous-même pour notre capacité à surmonter des épreuves si douloureuses, et aimer la vie pour ce qu’elle nous prend, et, surtout, pour ce qu’elle nous donne… »
S aimer soi même, pour soi et pouvoir enfin aimer l autre pour ce qu il est et pour ce qu il nous apporte dans notre vie présent et futur….

Voilà toute les facettes qu’il faut accepter pour pouvoir reconstruire et être en phase avec son moi profond !
Benjamin Leplat


About The Author

benjamin leplat

Je suis un Entrepreneur web ou appelé Marketeur (Web Growth Haking), je suis intervenant à l’université de Lille II, dans le monde de la nouvelle technologie et du marketing en ligne (google, amazon, airbnb…) Formateur et Auteur dans l’univers de la formation et du web depuis plus de 10 ans et d’origine de Lille. Auteur d’ouvrages : Vous voulez réussir votre PACES ? Comment réussir ses concours ? Comment gagner de l’ARGENT avec AIRBNB ? Gagner de l’argent grâce à AMAZON Etc...